Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vol de nuit (bis)

28 Août 2008 , Rédigé par Passerelle Publié dans #Voyages - voyages

Ce n’est pas que je n’aime pas l’avion, ou que le fait d’être suspendue à quelques milliers de mètres au-dessus du sol m’angoisse et me terrorise…

 

Mais l’air en boîte, très peu pour moi. A peine entrée dans la cabine, je n’ai déjà qu’un désir, respirer à pleins poumons un grand bol d’air frais. Ensuite, il faut s’installer dans ces sièges (dignes descendants des chaises de torture) où il est impossible de ne pas attraper, à la longue, un torticolis, une crampe, ou, moindre mal, des fourmis dans les jambes…

 

En fait, je l’avoue, je suis jalouse : oui, mortellement jalouse de ces passagers à qui il suffit d’étendre les jambes, de s’envelopper d’une couverture et de rabattre sur leurs paupières un masque d’avion, pour s’endormir comme des bébés et ne se réveiller qu’une fois arrivés à destination.

Moi, je me tords et retords dans tous les sens sans parvenir à trouver de position confortable ; j’ignore quel trauma post-partum j’ai pu subir, mais je dors en chien de fusil, autrement dit en « position fœtale » : je ne sais pas ce qu’en dirait tonton Sigmund, mais moi je trouve que ce n’est pas vraiment ce qu’il y a de plus pratique vu la configuration d’un siège d’avion.

 

Le vol fut donc long (environ 11h), perturbé par quelques zones de turbulences, distrait par un film de faible qualité, et par quelques moments d’assoupissement en pointillés…

 

C’est dire si j’avais hâte d’arriver !

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article