Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tour de l'île de Malte

10 Octobre 2012 , Rédigé par Passerelle Publié dans #Voyages - voyages

Marion et Mario, les charmants propriétaires de l'appartement que nous avons loué à Gozo, sont si gentils et si fiers de leur île qu'ils nous ont proposé de nous emmener en voir les principales attractions – offre que nous nous sommes empressés d'accepter, heureux de pouvoir explorer Malte avec des locaux !

 

Le tour commence au nord de l'île, à Cirkewwa, où nous arrivons par le ferry en provenance de Gozo ; première halte aux plages de Għajn Tuffieħa Bay, envahie d'adolescents anglais, et Ġejna Bay, où il était, cet été, défendu d'aller : une tortue y avait laissé ses œufs et ils étaient sur le point d'éclore !!!

 

Nous traversons ensuite l'île en diagonale pour rejoindre la pointe sud-est, à Marsaxlokk, ancien village de pêcheurs un peu dénaturé par le tourisme de masse et les infrastructures portuaires et industrielles voisines. Sur le grand marché qui s'installe tous les dimanches sur le quai se côtoient stands de fruits et légumes, de poissons et fruits de mer frais (c'est ici que les Maltais viennent se fournir), de spécialités locales (nougat, miel, confitures, liqueurs...), de souvenirs (souvent fabriqués en Asie...). Dans le port subsistent quelques « luzzus » traditionnels encore utilisés pour la pêche : ces barques en bois peint aux couleurs vives, décorées sur la proue d'un œil d'Osiris pour protéger les pêcheurs du mauvais sort, ont quelque chose de nostalgique et folklorique à la fois à côté des bateaux de pêche plus modernes et des yachts de plaisance amarrés à Marsaxlokk, comme des reliques d'un monde en train de disparaître peu à peu...

 

 

Malte - Marsaxlokk 1

 

Malte - Marsaxlokk 2

 

Malte - Marsaxlokk 4

 

Malte - Marsaxlokk 3

 

Un peu plus loin, le Fort Saint-Lucien, vestige du temps des Chevaliers de l'Ordre, a été restauré et sert aujourd'hui de Centre de Recherche Maritime qui s'occupe, entre autres, de « fish farming » (élevage de poissons), une activité en fort développement aujourd'hui à Malte.

 

En remontant vers le nord, la zone de l'aéroport présente une autre réalité de l'île de Malte, certes moins glamour et pittoresque, mais tout aussi présente et importante : les immigrés, principalement venus d'Afrique et d'Afrique du Nord, que nous nous étonnions de ne pas croiser ailleurs, et qui attendent ici patiemment leur bus non loin des centres de détention temporaire, où ils doivent rester environ 18 mois - le temps que leur identité soit établie et leur status prononcé. Une fois leurs documents en poche, la plupart se rendent probablement dans d'autres pays de l'Union Européenne – le marché de l'emploi, mais surtout, l'intégration ne doivent pas être des plus faciles pour une population majoritairement musulmane dans un pays qui revendique si fièrement son appartenance à la culture européenne et catholique et préfère peut-être ignorer la présence de ces « extra-communautaires » devenus invisibles. Étrange, sur une île caracterisée par les mélanges de populations de tous genres depuis l'aube des temps... mais aussi point historique de friction entre Orient et Occident, entre Islam et Chrétienté, entre Nord et Sud, qui semble jouer, aujourd'hui encore, son rôle de bastion fortifié contrôlant l'entrée des flux d'immigration dans l'Union Européenne.

 

Au sud de l'aéroport, nous nous arrêtons pour admirer la Blue Grotto, une magnifique cave naturelle creusée par l'érosion et gardée par une arche majestueuse. L'eau y est limpide, turquoise, et les barques chargées de touristes s'y succèdent à toute cadence.

 

Malte - Blue Grotto 1

 

Un peu plus loin s'élèvent les temples mégalithiques de Ħaġar Qim et de Manjdra, impressionnants ensembles de blocs de calcaire assemblés il y a des milliers d'années – on les appelle les Stonehenge maltais, et ils dégagent, comme leur homologue anglais, une puissance tellurienne et mystique. Découverts intactes il y a quelques décennies seulement, ils se sont entre-temps beaucoup abîmés en raison de l'érosion du vent ; une vaste toile les en protège actuellement, mais des fonds de recherche ont été attribués par l'Union Européenne pour réfléchir à des conditions de conservation plus adéquates et fouiller l'histoire de cette architecture dont l'existence reste encore un mystère...

 

Malte - Hagar Qim

 

En longeant la côte sud-ouest, caractérisée par sa végétation rase et rêche, ses précipices rocheux et abruptes, sa vue sur le bleu profond de la mer et la silhouette ronde et bossue de Filfla (l'une des îles de l'archipel de Malte, inhabitée, mais fréquentée par les adeptes de la plongée), nous arrivons aux époustouflantes falaises de Dingli,


Malte - Dingli

 

puis remontons vers la vallée de Girgenti, dominée par le Palais de l'Inquisiteur, édifice bâti au XVIIIè siècle qui servait de résidence d'été au représentant de la Papauté (le reste du temps installé à Birgù) et qui est aujourd'hui la demeure du Premier Ministre de Malte.

 

En chemin, nous traverson la forêt de Buskett (de l'italien « boschetto », petit bois), où règne une végétation plus dense et un climat plus frais, très différents du reste de l'île, et où s'élève le Palais Verdana, un bâtiment Renaissance conçu pour les Chevaliers de l'Ordre et qui sert aujourd'hui de résidence d'été du Premier Ministre.

 

En re-traversant l'île, nous arrivons sur la côte nord-est, bien moins intéressante à nos yeux, où se succèdent Sliema, San Julian's, Saint Paul's Bay... - stations balnéaires de béton brut pour magnats russes enrichis, jeunesse dorée anglaise et autres touristes noctambules plus assidus sur les dance-floors des innombrables night-clubs qu'aux summer courses d'anglais auxquels beaucoup d'entre eux s'inscrivent pour l'été...

 

Petit détour par Manikata, le petit village où habitent Marion et Mario, et où règne une atmosphère rurale dans ce paysage de champs de courges, de pastèques, de melons délimités par des murets de pierre et ponctué de cabanes en pierre éparpillées dans la plaine.

 

Gozo 3

 

Enfin, retour à l'embarcadère du ferry qui nous ramène à Gozo – un autre monde, à quelques miles seulement...

Partager cet article

Commenter cet article