Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quanto tempo...

13 Novembre 2015 , Rédigé par Passerelle

« Quanto tempo... » : c’est ce que disent les Brésiliens quand ils ne se sont pas vus depuis longtemps. Je regarde la date de mon dernier post : 25 mai 2013. Il y a bien longtemps en effet que je n’ai pas écrit sur ce blog. Et beaucoup de choses sont advenues dans ma vie pendant ces deux ans et quelques mois : dans l’ordre, un nouveau poste comme enseignante dans un collège, qui m’a demandé beaucoup d’énergie mais emplie d’enthousiasme, la naissance d’un adorable petit oisillon venu agrandir la famille, la fin de la thèse et du doctorat, la traduction d’un roman brésilien... Autant dire que le blog avait été relégué à la toute fin de ma to-do-list, et que le temps et l’inspiration me manquaient pour l’alimenter.

Et puis, juillet 2015, nous avons déménagé au Brésil : retour au point de départ, là où tout a commencé, là où l’aventure de ce blog a débuté. Sept ans plus tard, je retrouve ce pays fascinant qui a changé autant que moi durant tout ce temps : de la frénésie offerte par le boom économique d’il y a quelques années, il est passé à une crise politique et économique sans précédent, sur fond de récession et d’inflation galopante. De mon côté, mon regard s’est acéré et, sans me départir de la curiosité enthousiaste qui caractérisait mes premiers posts, j’ai désormais un avis plus critique sur la société et la culture brésiliennes, ses paradoxes, ses incongruités, et tout ce qui, sous-jacent mais bien présent, imprègne les mentalités - mais aussi, sur ce que le Brésil me révèle, par comparaison, ressemblance ou opposition, des autres pays où j’ai vécu ou voyagé.

Depuis mon retour, je me suis fait plusieurs observations et réflexions que je souhaiterais désormais partager, parfois sous forme d’articles approfondis et documentés, le plus souvent sous forme de brèves remarques, toujours dans l’idée de prolonger cette « Passerelle » entre mes différents mondes, en particulier entre le Brésil et la France. Vamos lá ?

Partager cet article

Commenter cet article