Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cœur de Lyon

28 Octobre 2009 , Rédigé par Passerelle Publié dans #Voyages - voyages

Malgré tout l’amour que je porte à notre chère capitale, il a fait bon, après une semaine parisienne, regagner ma tranquille province, et ma bonne ville de Lyon : bien que n’étant pas lyonnaise d’origine, je dis « ma » car je suis littéralement tombée amoureuse de cette ville, et si mes projets à court et moyen terme ne me rappelaient pas sur des routes lointaines, c’est là que jetterais l’ancre, entre Saône et Rhône, pourquoi pas dans une de ces ravissantes péniches amarrées le long des quais…

 

Venant de Paris, Lyon apparaît comme un havre de paix ; il n’y manque pas d’effervescence pour autant, même si aux yeux de certains c’est insuffisant. Théâtres, subventionnés ou non, cinémas (longue vie au célèbre Comoedia !), restos à tire-larigot et bouchons sans façons (capitale de la gastronomie oblige), musées aux riches collections, et vie nocturne animée par des milliers d’étudiants et de fêtards de tous âges, Lyon mène une vie agitée derrière la façade bourgeoise et respectable qu’on lui prête : la rue Sainte-Catherine un samedi soir, ça déménage !

 

Heureusement, pour ceux qui, comme moi, préfèrent le calme, Lyon ne manque pas de recoins propices aux secrets, des fameuses traboules[1] de la Croix-Rousse à la cour du Palais Saint-Pierre… à moins que l’on ne préfère les lumières tamisées du bar à vin du Passage, pour terminer la soirée en beauté, avec un verre de beaujolais et quelques notes de jazz improvisé.

 

Lyon se laisse découvrir, parcourir, dénuder comme une femme un peu timide, mais pas farouche ; elle s’ouvre et se confie à qui veut bien l’aimer, telle qu’elle est ; les Lyonnais aussi, qu’on tient pour froids et fermés - il suffit de trouver la clef… et l’on pourra pousser cette porte du Sud, où règnent déjà un petit air de Provence, des couleurs chaudes et rosées, une douceur de vivre qui invite à une promenade sur les quais, une escapade au pays des Pierres Dorées, ou bien à pousser plus loin, là-bas dans le Midi





[1] Passages couverts qui permettent de se rendre d’une rue à l’autre en passant par la cour d’un immeuble.

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article