Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Amérique Latine : théorie et pratique

9 Mai 2010 , Rédigé par Passerelle Publié dans #Au fil des pages...

Plus d’un mois sans nouvelles de Passerelle… vous avez dû vous dire qu’il est bien long, « l’été indien à Buenos Aires »[1] !!!

 

Et, c’est vrai, nous continuons à jouir d’un temps clément : les températures ont sacrément baissé, mais le soleil est encore souvent au rendez-vous, dans un ciel bleu azur qui règne au-dessus des colonnes de buildings. Un hiver comme je les aime, frais et vivifiant, mais sans cette grise humidité qui donne envie de rester au lit toute la journée – bon, je l’avoue, nous avons aussi droit parfois à ce type de météo à forte tendance mélancolique : alors, pour ne pas me laisser entraîner par le spleen, je me lance dans des fournées de cookies qui disparaissent mystérieusement, et je me plonge dans ma lecture du moment, un excellent ouvrage sur l’histoire des civilisations précolombiennes.

 

Je me suis aperçue en effet que les élèves sud-américains en apprennent davantage sur la Révolution Française et la Seconde Guerre Mondiale, que nous n’en savons, nous autres Européens, sur l’Amérique Latine, pré et post-hispanique… alors, pour tenter de combler ces lacunes, je me suis lancée dans une série de lectures (essais et romans) qui ont le mérite d’éclairer un peu ma lanterne sur la question :

 

-          Les origines de l’homme américain de Paul Rivet[2], où l’anthropologue français expose les différentes hypothèses formulées pour expliquer l’arrivée de notre ancêtre bipède sur ce nouveau continent ; si la thèse de la migration par le détroit de Bering fait aujourd’hui l’unanimité scientifique, des chercheurs ont supposé (et parfois aussi prouvé) l’existence de courants migratoires trans-pacifiques, originaires de Mélanésie et d’Australie… la population de l’Amérique Latine serait donc, dès l’origine, un melting-pot de différentes races, et non une unique tribu d’indios répartie sur un vaste territoire, comme on a souvent tendance à l’imaginer en néophytes peu informés.

 

-          História da América Pré-colombiana (en portugais) de Mário Curtis Giordani[3], un historien brésilien reconnu : un texte très dense, précis, complet, extrêmement documenté, bref, une excellente base pour commencer et avoir une vue d’ensemble sur la pré-histoire sud-américaine et sur les grandes civilisations précolombiennes (Aztèques, Mayas, Incas) ; c’est même si dense que je vais en oublier plus de la moitié, confrontée à tant de noms et de concepts nouveaux, souvent d’ailleurs imprononciables pour mon palais de novice : Huitzilopochtli, Tezcatlipoca, Tlacateccatl, Tlacochcalcatl… je vous mets au défi de ne pas avoir la langue qui fourche ! mais c’est passionnant…

 

-          Et le prochain en liste, déniché récemment en espagnol chez un bouquiniste : Les Civilisations Précolombiennes, d’Henri Lehmann[4] ; pas encore lu, mais promet de répondre à ma curiosité assoiffée…

 

-          Suivront certainement de nombreux autres ouvrages au cours des mois et des années qui viennent, maintenant que j’ai pris le virus latinophile…

 

Et puis, pour ne pas en rester seulement aux textes et à la théorie, j’ai profité des douces températures, d’un peu de temps libre et de quelques économies pour faire une expérience pratique et pénétrer plus avant dans l’histoire et la culture de ce vaste continent ; pas encore sur les traces des « grandes civilisations », qui sont davantage présentes au Pérou, en Ecuador, en Amérique Centrale et au Mexique, régions que je meurs d’envie de découvrir – mais chaque chose en son temps… je préfère m’y rendre une fois que j’aurai bien potassé le sujet et que je pourrai ainsi mieux appréhender les cultures locales.

 

Cette fois, je suis partie admirer les couleurs de l’automne à l’Ouest de l’Argentine, à travers les vignobles mendozins et les sommets andins : une autre merveilleuse expérience, riche en sensations fortes et en belles rencontres, que je m’en vais vous conter dans les prochains billets…

 



[1] titre du dernier billet en date sur le blog de Passerelle

[2] Paul Rivet, Les origines de l’homme américain, 1943

[3] Mário Curtis Giordani, História, da América Pré-colombiana, 1989, Editora Vozes

[4] Henri Lehmann, Les Civilisations Précolombiennes, 1953, PUF

Partager cet article

Commenter cet article