Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

À l’heure espagnole

7 Février 2010 , Rédigé par Passerelle Publié dans #Incongruités

Les Italiens ont débarqué à plus de trois millions dans une Argentine encore presque déserte, marquant donc profondément la culture locale, aujourd’hui imprégnée d’influences italiennes ; mais les Espagnols les avaient précédés historiquement à l’époque de la colonisation, et les suivaient de près numériquement, avec 882 271 immigrés arrivés entre 1857 et 1909 (la période de la plus grande vague d’immigration en Argentine), qui marquèrent également fortement le paysage social et culturel argentin. C’est ainsi aux Espagnols, dont l’heure est un peu décalée par rapport au reste de leurs voisins européens, que je crois devoir attribuer les horaires un peu étranges de nos amis portègnes.

 

Ma première surprise fut, à mon arrivée à Buenos Aires, de me rendre dans un café aux alentours de 12h30 pour y déjeuner, et voir la clientèle lire le journal en sirotant un café au lait ("cafe con leche") accompagné de croissants ("medialunas") : aurais-je été atteinte d’un jet-lag démesuré, qui m’enverrait déjeuner à l’heure du petit-déjeuner ???

 

Non, c’est tout à fait commun à Buenos Aires : ici, les magasins et bureaux ouvrent vers 10-11h du matin et ferment vers 21h ; l’on s’accorde une collation vers 11h, l’on déjeune plutôt aux alentours de 15h, et l’on dîne vers 21-22h en semaine, plus tard encore le week-end ; l’on sort à partir d’1 ou 2h du matin, et l’on ne rentre se coucher qu’au petit matin, quand le ciel est déjà clair et les oiseaux pépient à l’aube d’une nouvelle journée.

 

Il n’est donc pas rare que les fêtards croisent les travailleurs matinaux dans le métro, avec les mêmes cernes sous les yeux, mais pas les mêmes horizons…

Partager cet article

Commenter cet article