Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Paratii", d’un pôle à l’autre

6 Avril 2009 , Rédigé par Passerelle Publié dans #Au fil des pages...

Paratii, c’est aussi le titre d’un livre passionnant d’Amyr Klink, qui y narre une de ses grandes et folles épopées.


 


Né de père libanais et de mère suédoise, Amyr Klink (
http://www.amyrklink.com.br/conteudo.php?page=main) joint le Nord et le Sud dans ses origines, et dans une dévorante passion pour les voyages, qui l’a pris pour la première fois à… Paraty. Cet économiste, formé à l’USP (Universidade de São Paulo) est aussi un navigateur au long cours, collectionneur de bateaux, marin expérimenté et aventurier solitaire. A son palmarès l’on peut citer :

-          différentes traversées de la côte brésilienne en canoë (1978) et catamaran (1980, 1982) ;

-          la traversée de l’Amazone, sur les fleuves Rio Negro et Madeira, dans un petit bateau à moteur, sur plus de 2000 km ;

-          la traversée de la Cordillère des Andes en moto jusqu’à la Patagonie ;

-          la première traversée de l’Atlantique Sud à la rame en solitaire (1984), un voyage raconté dans le livre Cem dias entre céu e mar (« Cent jours entre ciel et mer ») ;

-          enfin, le Projet d’Hivernage Antarctique : de décembre 1989, et pendant 642 jours, 27 000 miles parcourus en solitaire à bord du voilier polaire « Paratii », de l’Antarctique à l’Arctique…

 

… un projet fou, dont Amyr Klink est venu à bout, malgré les intempéries, malgré la solitude, malgré les incidents techniques, malgré les températures glaciales, malgré les doutes, les craintes et les ras-le-bol, et qu’il conte d’une plume pleine d’humour, d’auto-dérision, et, surtout d’humanité, dans son récit Paratii – Entre dois polos (« Paratii – Entre deux pôles »).

 

Cinq cents ans après que les Européens et leurs caravelles eurent débarqué en Amérique, un Brésilien part à la conquête de l’Antarctique, avec pour seule compagnie celle des albatros et des pingouins ; et ne dormant que par cycles de 45 minutes, le temps exact d’une mi-temps de football.

 

Le navigateur solitaire, libre par nature, parcourt des miles et des miles pour… rester prisonnier. Prisonnier de la glace et par choix. Libre pour rêver face à l’immensité, entre le ciel et la mer, le soleil et les étoiles. Treize mois où aucun jour n’a ressemblé au précédent, dans ce continent blanc et multicolore, où tout est si aride et si vivant à la fois.

 

Icebergs, tempêtes, éléphants marins, jours longs, nuits courtes, réflexions sans fin : rien n’aura raison de cette créature marine, mi-homme mi-poisson, partie au défi des vents et des marées, mais surtout de soi-même.

 

Une grande leçon d’humilité, une grande bouffée d’évasion, et une grande lampée de rêve pour les aventuriers en herbe.



 

(Amyr Klink, Paratii – Entre dois polos, Companhia das Letras, 1992)

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article