Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Brindiamo nei lieti calici »

30 Novembre 2008 , Rédigé par Passerelle Publié dans #Papilles & Pupilles

Je suis loin d’être une experte en œnologie ; je me définirais plutôt comme une amatrice débutante au palais sensible et curieux, à l’affût de toutes les nouveautés qui se présentent à lui, peinant souvent à se les remémorer par la suite… Le vin et ses mystères insondables sont un champ de savoir et de saveurs dont l’immensité intimide et stimule en même temps.

 

Car aucun vin ne se ressemble, et dans le vin s’expriment à la fois l’artisan et l’artiste, le vigneron-tâcheron et le sculpteur de goûts, pour donner naissance à une perle unique, jaillie de la terre et de ses rejetons capricieux, cépages sensibles à la brûlure du soleil, à la gifle du vent, aux coups de la grêle, aux larmes de la pluie et à la piqûre du froid.

 

Science du raffinement, la dégustation fait appel à tous les sens, véritable moment de sensualité concentrée : l’ouïe d’abord, s’éveille à la mélodie timbrée d’un liquide versé dans un verre ; puis c’est au tour de l’œil de se réjouir, un peu impatient, d’une robe aux teintes pourpres, ambrées, rosées, de petites bulles chantantes et un brin taquines, de reflets chatoyants et mordorés ; l’odorat s’empare alors des fragrances dont il cherche à cueillir les moindres parcelles cachées, senteur de bois et de forêts, douceur du blé à peine fauché, rondeur d’un fruit mûr… avant de laisser la langue, les papilles et le palais occuper le devant de la scène pour tenter de décortiquer l’éventail inextricable des saveurs.

 

Plongée dans le passé, explosion de réminiscences, la dégustation n’est pas seulement une activité technique : c’est à chaque fois une expérience individuelle, une introspection tant sensorielle que mémorielle, et si aucun vin ne se ressemble, c’est aussi parce que chacun y ajoute la touche personnelle puisée dans son propre vécu : surgit alors l’enfance, lointaine et indistincte, avec ses souvenirs flous et pourtant si présents ; l’adolescence, son trouble, son indécision, sa rébellion aussi ; enfin, les splendeurs et misères de l’âge adulte, amours et désamours, espoirs et désespoirs…innombrables et innommables joies et peines qui finissent par se confondre avec une petite pointe d’ivresse : celle d’un parcours à rebours dans les méandres de la vie.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article