Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Saga gourmande : la pomme de terre

29 Novembre 2008 , Rédigé par Passerelle Publié dans #Papilles & Pupilles

Elle nous arrive directement d’Amérique, et c’est devenue la star incontestée de nos repas… Mesdames et Messieurs, j’ai l’honneur de vous présenter… la pomme de terre !

 

 

 

A l’origine, seuls les habitants des Andes péruviennes, qui la cultivaient depuis près de 1000 ans av. JC, connaissaient la pomme de terre, appelée papa en langue quechua ; introduite en Espagne en 1534 suite à la colonisation des Andes, et baptisée alors « patate » (par proximité avec « batata doce », un autre tubercule sud-américain), elle fait son entrée en Europe et conquiert peu à peu l’Italie, l’Irlande, l’Allemagne et enfin la France où elle fait son apparition en 1540, au début comme nourriture pour le bétail, puis comme substitut en temps de famine.

 

 

C’est d’ailleurs suite à une terrible disette survenue en 1769 que l’Académie de Besançon lança en 1771 un concours sur le thème suivant : « Indiquez les végétaux qui pourraient suppler en cas de disette à ceux que l’on emploie communément à la nourriture des hommes, et quelle en devrait être la préparation. » Lauréat du premier prix, le sieur Parmentier, qui réussit à obtenir l’appui des autorités pour inciter la population à manger des pommes de terres, et dont le nom est désormais intimement lié au familier tubercule par un plat populaire à base de purée et de viande hachée : ah, le hachis parmentier de notre enfance !

 

 

Devenue rapidement un aliment de premier ordre du quotidien, mais tombée en légère désuétude récemment du fait de la consommation croissante de produits industrialisés, la pomme de terre peut se vanter aujourd’hui d’une production mondiale de 311,4 millions de tonnes pour 192 000 km2 plantés (chiffres de 2003, source FAO), et l’ONU a déclaré 2008 « année de la pomme de terre » afin de « renforcer la prise de conscience du rôle clé de la pomme de terre, et de l’agriculture en général. » (cf le site www.potato2008.org.fr)

 

 

L’occasion donc de découvrir la Bintje, la Belle de fontenay, la Ratte, la Roseval, la Charlotte, l’Amandine… ou l’une des 3000 variétés dans lesquelles se décline ce tubercule, et que l’on distingue en deux catégories selon le mode de culture (les pommes de terre dites « primeurs » ou « nouvelles », plantées en hiver et récoltées avant leur pleine maturité) et les pommes de terre dites « de conservation », plantées en avril-mai), ou selon la consistance de leur chair (fermes à la cuisson, appréciées pour leurs qualités gustatives, ou riches en fécule, et utilisées pour la confection de frites et purées.)

 

 

Peu calorique (70 kcal/100 g), la pomme de terre peut parfaitement faire partie d’une alimentation saine et équilibrée, à condition de privilégier les modes de cuisson légers (à l’eau, à la vapeur) et d’être accompagnée de sauces sans excès de matière grasse. Mais, symbole de la terre, voire du terroir, connotée souvent de simplicité, voire de rusticité, la pomme de terre – appelée familièrement « patate » - est surtout l’ingrédient-phare de nombreux plats traditionnels, en particulier dans les Alpes et les régions de montagne, où sa haute teneur en glucides, protéines et minéraux (fer, magnésium, calcium et potassium) aidait à affronter les rudes hivers : gratin dauphinois, tartiflette, aligot, rösties, gnocchi… ça tient au corps, crénom de diou !

 

 

Et par ces froides soirées d’été (paradoxe de notre climat local), il fait bon se réchauffer avec… une bonne soupe ! La soupe, plat populaire par excellence, dont la pomme de terre est l’ingrédient de base, et qui se prête à autant de variantes que le permet l’imagination… ici, une simplissime « creme de batata » (« crème de pomme de terre »), dont la texture surprend par son intense crémosité alors que pas une cuillère de crème n’entre dans sa préparation !

 

 

Creme de batata (Crème de pomme de terre)

                        

Ingrédients (pour 4 personnes) :

 

-          5 grosses pommes de terre, pelées et découpées en petits cubes

-          1 gousse d’ail hachée

-          1 oignon coupé en petits cubes

-          2 cuillères à soupe de beurre

-          persil, haché grossièrement

-          ciboulette, hachée grossièrement

-          sel, poivre

 

Dans une cocotte, faire fondre 1 cuillère à soupe de beurre, y faire revenir l’ail puis ajouter les pommes de terres, et un litre d’eau. Faire cuire le temps indiqué.

Passer le mélange dans le mixeur jusqu’à obtenir une consistance crémeuse.

Dans une casserole, faire fondre 1 cuillère à soupe de beurre, y faire revenir l’oignon, et ajouter la crème de pommes de terre. Mélanger, assaisonner et faire réchauffer quelques instants.

Servir saupoudré de persil et de ciboulette, voire de croûtons à l’ail et/ou de fromage râpé.

 

 

 

 

 

 

 

... aux couleurs du Brésil !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Fernanda 04/12/2008 17:47

Com essas fotos parece que os pratos ficam ainda mais saborosos!!!
Esse final de semana foi muito bom!!!
vinho, salmao com manga, batatas...
adoravel...

Passerelle 05/12/2008 03:51


Vc é que é adoravel ! Com convivas tanto gulosas quanto calorosas como vcs, é ainda mais um prazer cozinhar ! sim, foi um otimo fim de semana... comida saborosa, bate papo com amigas, e vinho
gostoso : o que se pode pedir mais à vida ?