Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La "Casa do Lago" : un petit "Cinema Paradiso"

15 Novembre 2008 , Rédigé par Passerelle Publié dans #Vie étudiante




Comme son nom l’indique, la « Casa do Lago » (là-bas au fond) est proche d’un lac, que dis-je un lac ?, un petit lac, un étang… je pourrais même presque dire une mare aux canards, puisqu’il est fréquenté par toutes sortes d’énergumènes à deux pattes et à plumes.



 

Non, je ne parlais pas des joggeurs qui y font leur p’tit tour, et puis s’en vont…  (à vrai dire, je vois peu de Brésiliens courir : la plupart se contentent de marcher, plus ou moins d’un bon pas ; ou alors ils préfèrent au grand air les tapis roulants des « academie », les salles de sport où ils peuvent faire étalage de leurs biscotos en toute sécurité, avec carte de fidélité,  coaching compris et drague à la clé).

 

Je parlais de ces mignons petits zanimaux qui ont l’art de venir se fourrer dans vos pieds avec force battements de leurs petites zailes au moment où vous-même constatez que le lacet de votre basket (toujours la droite, y’a-t-il une loi physique qui expliquerait cela ?) est défait, entraînant ainsi une confusion qui se prête à une chute cocasse…



 

Mais quand le lacet tient bon, et que les canards ont choisi une autre victime, il fait bon courir avec pour fond d’écran le lac doré par le coucher de soleil… autre chose qu’un tapis roulant !



 

Mais revenons à nos moutons (y en a marre des plumes) : la « Casa do Lago », disais-je avant de m’embarquer dans une de mes interminables parenthèses, est située juste derrière ce petit lac ; inaugurée en avril 2002 en qualité d' "Espace Culturel", elle a pour mission de favoriser le dialogue artistique en organisant toutes sortes de manifestations : théâtre, débats, conférences, concerts, spectacles, et une programmation de cinéma quotidienne et… gratuite !



 

Pas besoin de monnaie, ni même de votre carte d’étudiant (indispensable pour obtenir un rabais conséquent dans les autres cinémas) ; mais prévoyez col roulé et mitaines, car avec la climatisation à fond, on y gèle ! Le son n'est pas toujours de la meilleure qualité, l'image non plus, vu que l'on y diffuse des DVDs ; mais cette salle a le charme d'un petit cinéma de quartier, avec ses fidèles habitués, ses cinéphiles acharnés et ses dilettantes venus se changer les idées...

 

La programmation s’organise par thèmes, qui s’étalent généralement sur une semaine ; après un cycle dédié à Chaplin, j’ai pu assister en avant-première au très contesté « Ultima Parada 174 » ; et ces jours-ci, « Semana da Pátria », c’est le cinéma national qui était à l’honneur, avec une sélection de cinq films brésiliens dont j’ai pu voir les deux derniers : « Não por acaso » et « Chega de saudade ».

 

Critique dans les prochains billets.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article