Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une aspirine, s’il-vous-plaît !

15 Octobre 2008 , Rédigé par Passerelle Publié dans #Le plus beau métier du monde

L’ Unicamp recevait aujourd’hui la visite d’un hôte de marque pour le petit monde universitaire des sciences du langage, avec une conférence de M. Sylvain Auroux sur « Qu’est-ce que la signification ? ».

 

Sylvain Auroux, Normalien, Agrégé de Philosophie, chercheur au CNRS depuis 1979, est le fondateur en France des recherches sur l’histoire et l’épistémologie des sciences du langage, auteur et directeur d’un vaste ensemble de productions dans ce domaine, dont les trois volumes de l’Histoire des idées linguistiques, (Magarda, 1989-2000),  La logique des idées (Vrin, 1992), La philosophie du langage (PUF, 1996) et autres ouvrages qui explorent les rapports des sciences humaines avec la philosophie.

 

Mes élèves étant pour la plupart inscrits dans un cursus de linguistique appliquée, la conférence se déroulant  en français, et à l’heure d’un de mes cours, j’ai jugé bon, pédagogiquement parlant, de les y emmener…

 

Fatale erreur ou excessive témérité ? Une fois la conférence mise en route, je me suis demandé si c’était vraiment une bonne idée… Mais il m’a semblé que mes élèves, rompus aux théories de sciences du langage, ont mieux compris que moi les tribulations de ce grand monsieur au pays de la signification…

 

Car la philo et moi n’avons jamais été très amies, et quand ça devient trop technique je perds les pédales ! Entre logique et linguistique, le développement a navigué de l’axiome de Girard-Predikos à la loi de Port-Royal, pour arriver à la conclusion (si j’ai bien tout compris) qu’il ne peut y avoir de sémantique automatique (adieu dictionnaires électroniques !), ni de langue universelle, car il n’y a de langage commun que pour des gens qui ont un monde commun : l’idéalisme est mort, vive le nominalisme !

 

Aristote, Descartes, Kant, Saussure, Husserl et autres zigotos pas très rigolos étaient là aussi, accompagnés de leurs amis l'arbitraire linguistico-cognitif, le triangle sémiotique, la contingence du prédicat, l'autonymie et l’infini… et autres plaies cérébrales qui m’ont donné un sacré mal de crâne !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

pmp 18/10/2008 08:57

je veux bien te croire pour ton mal de crane car au vu du nombre de termes techniques que tu as utilisé j aiencore usés les pages du dictionnaire pour tenter de te suivre
bisous et porte toi bien

Passerelle 18/10/2008 17:42


en vérité, je n'ai fait que transcrire, en un résumé bien succinct, le contenu de la conférence... et si ça peut te rassurer, moi non plus je ne connaissais pas le quart de la moitié des théories
et concepts évoqués par ce monsieur très savant ! je laisse donc aux logiciens éclairés le soin de corriger les éventuelles bourdes qui auraient pu m'échapper lors de cette retranscription...