Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mise en bouche

13 Octobre 2008 , Rédigé par Passerelle Publié dans #Papilles & Pupilles

Je vous l’avais promis, le voici ! Tout nouveau, tout beau, tout chaud, c’est… le « pão de queijo » !


 

Littéralement « pain au fromage », c’est en réalité bien plus que ça : un usage, un rite, que dis-je ? une institution ! Je le compare en fait à nos croissants nationaux : on en trouve partout, mais seuls les initiés savent où trouver les vrais bons croissants au beurre…

 

Originaire du Minas Gerais, l’Etat où le fromage est roi, le « pão de queijo » est une petite boule de pâte farcie au fromage, un peu semblable, s’il en supporte la comparaison, à nos « gougères » (j’en connais qui à la simple évocation de ce petit chou salé sont déjà en train de saliver…).

 

On mange le « pão de queijo » à toute heure du jour et de la nuit : idéal en apéro, mais aussi simplement à grignoter, pour caler un petit creux, ou encore… pour accompagner le café au petit-déjeuner !

 

[Oui, car le petit-déjeuner ici est en général salé : café au lait accompagné de brioche, ou toasts, fromage et jambon : serait-ce l’influence de la communauté immigrée allemande, fort nombreuse dans les états du Sud, ou la (relative) proximité des Etats-Unis et de leur culture anglo-saxonne ? je n’ai pas encore trouvé d’explication ]

 

Le secret du « pão de queijo », c’est :

-          le « polvilho » (une fécule de manioc, ou poudre de manioc, appelée « cassave » dans les Antilles) qui lui donne sa texture aérienne et ce petit goût acide… ;

-           la taille de votre "pão" : il y a ceux qui l'aiment tout petit, on n'en fait qu'une bouchée, et ceux qui le préfèrent plus gros, pour pouvoir l'ouvrir en deux et déguster le fromage fondant...;   
   
-       la qualité de votre fromage : classique avec du parmesan, doux avec de la mozzarella, intéressant avec du provolone (un fromage italien un peu plus fort en goût et piquant), authentique avec du « queijo minas », francisé avec du gruyère… à vous de varier les plaisirs !

-          le temps de cuisson, qui dépend bien sûr de la taille du « pão » : ni trop cuit ni pas assez, juste doré, gonflé et croustifondant[1], servi à la sortie du four… chaud devant !

 

« Pão de queijo»

 

Ingrédients : (pour 30 unités environ)


- 250 g de poudre de manioc
- 120 ml de lait
- 50 ml d'huile
- 150 g de fromage râpé
- 1/2 cuillère à soupe de sel
- 1 oeuf
 
  
Préchauffer le four à 180°C (th. 6).

Verser la poudre de manioc dans un saladier et réserver.

Dans une casserole, faire bouillir l’huile et le lait, puis verser peu à peu sur la poudre de manioc et bien mélanger.

Laisser refroidir. Ajouter les œufs un par un, puis le fromage, et pétrir jusqu’à ce que la pâte se détache du saladier.

Former de petites boules de pâte, les déposer sur une plaque couverte de papier sulfurisé et enfourner pendant 20 à 30 minutes, tout en surveillant la cuisson.


 


Suggestions :

-          les plus fainéants pourront avoir recours à l’aide d’un mixeur : mais la pâte risque alors de prendre une consistance plus liquide, pensez donc à la laisser quelque temps au réfrigérateur !

-          les plus gourmands pourront ajouter à loisir lardons, olives, tomates séchées, romarin, herbes et épices : laissez parler votre imagination !

 

 



[1] Néologisme  particulièrement expressif que j’emprunte à l’un de mes fidèles compagnons d’aventures culinaires.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Alexis 15/10/2008 12:13

Un régal, sans aucun doute !