Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Au pays des aveugles, les borgnes sont rois » et la vie perd son sens - 1

15 Septembre 2008 , Rédigé par Passerelle Publié dans #Au fil des pages...

Il est impossible à la livrovore que je suis de ne pas goûter à la littérature locale, en VO s’il vous plaît ; et le premier bouquin qui m’est passé sous la main (Ensaio sobre a cegueira, de José Saramago) fait désormais partie de mon butin, car, bien que penchant sérieusement du côté du mélodrame à bons sentiments, ce livre est bouleversant.

Alors, tout d’abord, José Saramago, c’est qui ? José de Sousa Saramago, né le 16 novembre 1922, à Azinhaga (Portugal), est un écrivain et journaliste portugais, récompensé par le Prix Nobel de Littérature en 1998 pour son roman "L'Aveuglement" (Ensaio sobre a cegueira).



Auteur assez prolifique, José Saramago a écrit, entre autres :

    Le Dieu manchot (Memorial do Covento, 1982),

    L'Année de la mort de Ricardo Reis (O Ano da Morte de Ricardo Reis, 1984),

    Le Radeau de pierre (A Jangada de Pedra, 1986),

    Histoire du siège de Lisbonne (História do Cerco de Lisboa, 1989)

    L'Évangile selon Jésus-Christ (O Evangelho Segundo Jesus Cristo, 1991)

    Pérégrinations portugaises (Viagem a Portugal, 1992)

    Tous les noms (Todos os Nomes, 1997),

    Le Conte de l’île inconnue (O Conto da Ilha Desconhecida, 1997),

    La Caverne (A Caverna, 2000)

 

 « Singulière, l’œuvre de José Saramago est d’abord une œuvre engagée. On retrouve dans ses livres les idées qui guidèrent sa vie. En 1959, il adhère au Parti communiste dont il reste quarante ans plus tard l’un des ardents défenseurs. “Le communisme n'est pas mort, martèle Saramago, il est à réinventer.” Ce qui étouffe les grandes utopies, c'est précisément cette carence d'imagination dont font preuve les hommes d'aujourd'hui, aveuglés par leur conviction d'être les héritiers d'une civilisation supérieure et fondée sur la vérité. Livre après livre, José Saramago décapite les dogmes, mêlant l'Histoire et l'imaginaire, la vérité et la fiction, au point de faire douter le lecteur de la réalité du monde. Lors de sa parution au Portugal, en 1992, L'Évangile selon Jésus-Christ fait scandale. L'Église demande son interdiction ; à l'époque, il faut brûler Saramago ! Ce dernier décide alors de quitter le Portugal : il s'exile aux Canaries, territoire espagnol, sur l'île de Lanzarote. Saramago, c'est une imagination débordante mise au service de la sagesse. Ses livres, sont de véritables paraboles à l'usage d'une humanité orpheline de sens, égarée dans les impasses de l'histoire. Ses personnages, il le reconnaît volontiers, cherchent à exprimer une thèse, à défendre une idée, à affirmer une position. Pour Saramago, la littérature n'est pas tout à fait vaine si elle permet d'éveiller les consciences. »
(François Busnel, Magazine littéraire, mars 2000).


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article