Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvailles avec un bassin

11 Septembre 2008 , Rédigé par Passerelle Publié dans #Vie étudiante

Ceux qui me connaissent bien savent que depuis que je suis tombée dans la piscine magique quand j’étais petite, je ne peux me passer de ma double, voire triple séance de natation hebdomadaire ; droguée à l’eau chlorée, la fragrance « Cl2 + H2O » me colle à la peau, et une des premières infrastructures que je repère à mon arrivée dans un environnement inconnu, c’est le bassin public.

 

Ici, il est tout proche, intégré à la Faculdade de Educação Fisica (FEF pour les intimes) qui est, porte à porte et d’un bon pas, à seulement quinze minutes à pied de chez moi ; mais il n’est accessible qu’aux étudiants de l’Unicamp (ce qui est une hérésie, car il est financé avec l’argent du contribuable) et sur présentation de la « carteirinha », dont je ne suis pas encore munie pour cause de paperasseries… Trépignant d’impatience à l’idée d’aller rafraîchir mes biscotos dans l’eau, je m’arme de mon maigre vocabulaire portugais et m’en vais demander au service de la scolarité un certificat temporaire justifiant ma demande d’inscription, qui, soit dit en passant, me permettra d’accéder à un autre de mes lieux de prédilection : la bibliothèque.

 

Ce précieux sésame en main, je m’achemine vers la piscine ; celle-ci n’est ouverte au « public » que du lundi au vendredi, entre midi et deux heures, le reste de la journée, elle est réservée aux cours ; je déplore ces horaires restreints, mais je ne vais pas me plaindre : avec seulement neuf heures de cours groupées sur deux jours, je dispose d’un temps libre largement suffisant pour m’organiser avec souplesse.

 

Sauf que la piscine est extérieure, et qu’il fait une chaleur à crever : attention donc aux coups de soleil, insolation et hydrocution ! Après m’être généreusement tartinée de crème solaire (indice 60 s’il vous plaît, je n’ai pas envie de sortir de l’eau pareille à un homard bouillant [1] !), je troque mes lunettes de soleil contre mes lunettes de piscine, et je laisse mon sac à dos aux bons soins d’un maître nageur aussi noir qu’un pot de Nutella : ici point de casiers, parfait, me voici dispensée d’arborer le bracelet de plastique numéroté que les habitués des piscines municipales portent au poignet.



 

La piscine étant réservée aux étudiants de l’Unicamp, la moyenne d’âge y est assez homogène (de 20 à 30 ans), l’ambiance à la fois sportive et détendue, la circulation dans l’eau plutôt fluide, et les nageurs, civilisés, savent doubler sans trop de coups de pieds, ou se ranger sur le côté avec humilité quand ils sont dépassés par plus rapide qu’eux. Peu de filles, des garçons en majorité, certains avec une plastique parfaite d’Apollons divins, d’autres un peu moins… Torses imberbes, jambes galbées, dos musclés et peaux bronzées n’échappent pas à mon regard : pour le seul et unique jugement esthétique, entendons-nous bien !

 

Je commence par un petit échauffement de mille mètres pour me remettre en jambes : quel régal ! Il fait bon (je craignais à cette heure-ci de finir par cuire à petit bouillon, mais à Campinas, heureusement, il y a toujours un peu de vent), l’eau est douce, je me sens en pleine forme et aucune obligation ne m’appelle dans l’immédiat : allez, un autre kilomètre pour la route ! Quand je sors de la piscine, je me sens bien dans ma tête et dans mes baskets…



1] Quoique… cela pourrait donner une version cocasse, plus arcimboldienne que botticellienne, de la « Vénus sortant des flots » !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cyber June de l'espace 25/06/2009 09:19

Hello Passerelle (c'est moi la hopefully future lectrice qui t'ai écrit hier pour te demander comment c'était le Bréééééésil et à laquelle tu as si gentiment répondu avec moults détails),
d'un coup tu me fais envie d'aller nager en portugais... Si je suis prise, j'emporte mes lunettes de bain. Au fait, ton blog est génial et très précieux !

Passerelle 25/06/2009 14:19


Merci Cyber June, c'est bon de passer le relais à quelqu'un d'aussi passionné que soi ! La postérité est ainsi assurée... Emporte lunettes de bain, lunettes de soleil, et mirettes grandes ouvertes
: tu vas t'en mettre plein la vue !