Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petite virée du côté du prêt-à-porter

7 Septembre 2008 , Rédigé par Passerelle Publié dans #Revue de mode

Suite à ma récente installation, j’avais besoin de faire quelques courses, et d’adapter ma garde-robe aux codes vestimentaires et aux températures locaux : ballerines et pantalons ne sont plus de mise ici ! Off, out, totally down... le in, c’est shorts et tongs.
 

Me voici donc en route pour le « Shopping Dom Pedro », un immense centre commercial dans la banlieue de Campinas, où je vérifie une fois de plus qu’être « fashionista » relève du sacerdoce : imaginez-vous combien d’argent, de temps et d’énergie sont nécessaires pour renouveler une garde-robe toutes les demi-saisons ?


Un peu agoraphobe sur les bords, l’abondance de biens de consommation et la concentration de leurs consommateurs a tendance à me stresser et me fatiguer rapidement ; j’essaye donc en général de grouper mes achats en une seule fois, afin d’être la plus efficace possible, et j’ai du mal à comprendre les gens qui choisissent de venir flâner dans un centre commercial par un samedi après-midi ensoleillé…


Et la foule est au rendez-vous aujourd’hui ! Par endroits, il est même difficile d’avancer, au milieu d’une cohue bruyante et des effluves des cacahuètes, crêpes et beignets que les Brésiliens mangent tout au long de la journée.

 


Parmi les enseignes, je retrouve certaines grandes firmes multinationales (C&A, Zara, Adidas…), mais la plupart des marques me sont inconnues. Les modèles sont pourtant, à peu de choses près, très semblables aux modèles français et européens, à ceci près que les Brésiliennes (j’avoue m’être, pour cette première incursion, limitée aux rayons féminins) portent beaucoup plus volontiers des couleurs vives : rouge, orange, turquoise, vert épinard… ça explose, et ça change du gris et du violet, qui vont donner cet hiver à nos petites Parisiennes des mines de souris sous-alimentées.


A part ça, le jean règne et triomphe, sous toutes ses coutures : classique, slim, taille basse, en short, en mini-short, en bermuda, en jupe, délavé, teint, déteint, frangé, pailleté, avec strass, broderies et impressions…en veux-tu, en voilà !


Côté chaussures, on trouve bien sûr les célèbres Havaianas, qui ont maintenant fait le tour de la planète ; les Converse, icône de notre jeunesse ; mais aussi, puisque la tendance est au talon compensé, une sorte de cothurnes que les Brésiliennes semblent affectionner tout particulièrement, et qui leur confère une démarche éléphantesque fort peu gracieuse en vérité.


 


Mais, si tout est au format « mini » (que ce soient les « tops » aux décolletés plongeants devant et derrière, les jupes, les shorts, ou la lingerie…), ce n’est pas le cas des gabarits : Messieurs, je ne voudrais pas décevoir vos fantasmes les plus secrets, mais les Brésiliennes que je peux croiser ici sont loin d’avoir la taille mannequin !


Q
uant à la poitrine siliconée, désolée, je ne suis pas allée vérifier de si près…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article